In Forme quotidienne

Stimuler et maintenir l’autonomie des personnes âgées

autonomie-personne-agee

Vous parents ou des membres de votre famille rencontrent des difficultés liées à l’âge ? Vous souhaitez les aider à garder leur autonomie le plus longtemps possible sans trop en faire ? Vous pouvez leur donner plusieurs conseils qui leurs permettront de travailler et de maintenir une bonne capacité cognitive et physique. Regardons ensemble comment jauger si vos parents ont juste besoin de soutien ou d’une assistance supplémentaire.

Les activités qu’ils peuvent pratiquer

Pour les personnes âgées, pratiquer une activité physique régulière est important. Cela va justement éviter une perte d’autonomie physique ou du moins, la retarder. De plus, les activités de groupe telles que la marche, le yoga ou encore le Pilate vont leur permettre d’éviter l’isolement. Cela leur permet d’avoir une meilleure confiance en eux et d’éviter les périodes de déprime.

Au-delà des activités physiques, les séniors doivent aussi pratiquer une activité mentale régulière pour travailler leurs capacités cognitives et intellectuelles. En effet, si certaines personnes âgées arrivent à pratiquer une activité physique très régulièrement, les activités choisies doivent bien sur correspondre à leurs capacités et leurs envies. L’objectif est de leur permettre de trouver un équilibre.

Enfin, les activités manuelles seront-elles aussi bénéfiques. Elles vont permettre de maintenir et de réapprendre certains gestes et travailler sur les réflexes, l’attention, réduire le stress, etc. Et elles vont-elles aussi stimuler l’intellect.

Aidez-les à développer leur autonomie

Les différentes activités physiques et intellectuelles proposées sont une première étape à l’autonomie des séniors. Mais avez-vous pensé à aménager leur intérieur ? En effet, éviter les accidents est la première étape pour leur permettre de garder leur autonomie et quoi de mieux qu’un monte escalier pour maison afin d’éviter les chutes et de réduire très fortement les risques d’accidents.

La deuxième étape est de ne surtout pas les infantiliser. En effet, ce sont vos parents avant tout et doivent garder ce statut. La personne est toujours tout à fait consciente de la dégradation de ses capacités et c’est une source de fragilité émotionnelle pour elle. Ne la fragilisez pas d’avantage. Ils accepteront bien sûr d’être assisté mais dans une certaine limite et dans un certain respect. Ménagez vos parents, respectez leur ancienneté, leurs connaissances et leurs expériences.

Et enfin, restez soudé, appelez, donnez des nouvelles, rendez visite à vos parents, ce sont là les premières étapes du bien-être et qui favoriseront l’autonomie.

Share Tweet Pin It +1
Previous PostQue faire pour avoir la peau moins sèche ?
Next PostQuelles solutions pour améliorer le quotidien des PMR ?

No Comments

Leave a Reply